/*icones newtab*/

Kenza Kabbaj

 » Ici, il s’agit non seulement de modifier le destin du “déchet plastique”, mais de sublimer sa nature. Ces éléments de notre quotidien, délaissés, vides de sens, ainsi transcendés par l’acte créatif, racontent une toute autre histoire du temps et de l’espace. « 

Kenza Kabbaj. Sculptrice/Surcycleuse.

Dates : 20.02 – 03.03.2024
du mardi au vendredi 14h – 19h
samedi et dimanche 14h – 20h

Vernissage : 25 février à partir de 11h

UrbanSheWolf

URBANSHEWOLF – Seul, Ensemble

UrbanSheWolf est une louve des villes qui chasse le cliché inspirant. Elle se l’approprie et le transforme pour en faire naître une œuvre à l’encre noire, destinée à chambouler en retour les yeux qu’elle va croiser…

Dates : 13.02 – 18.02.2024
du mardi au vendredi 14h-20h
samedi et dimanche 11h à 17h

Vernissage : 13 février à partir de 18h

Nocturne le 16 février jusqu’à 22h

L’exposition « SEUL, ENSEMBLE » rassemble des créations autour d’un thème, celui des villes où l’on se croise sans se voir et des réseaux sociaux où l’on se regarde sans jamais se rencontrer…

Stephanie Lechevallier et Marcel Rodriguez MRZ

Stéphanie Lechevallier Mosaïste et Marcel Rodriguez MRZ Plasticien

 

Dates : 23.01 – 04.02.2024
Horaires : tous les jours de 13h à 19h, le weekend de 10h à 21h
Vernissage : jeudi 25 janvier à partir de 18h

Valentin Bajolle – Carbone

Valentin Bajolle – Carbone 

Hémisphères, 2023 – fusain sur papier 50 × 65 cm

Le carbone est commun à toutes les formes de vie connues. Il est le quatrième élément le plus abondant dans l’univers et le deuxième en quantité dans le corps humain. Les paysages que Valentin Bajolle fait naître par le fusain (outil largement composé de carbone) font le récit de cette matière vivante, en mouvement, face à laquelle le regardeur est un témoin de passage.
Quelle que soit l’échelle choisie pour mesurer, rien de ce qui appartient au monde physique n’est figé dans le temps ou dans l’espace. À l’image du fusain, lui-même issu d’une suite de transformations, les œuvres capturent le fragment d’une métamorphose permanente. Cette métamorphose se déroule durant un intervalle indéfini. Assistons-nous à la genèse de quelque chose ? Existe-t-il réellement un début et une fin ? À quel endroit du cycle sommes-nous ?
Ces formes évoluent dans un espace qui s’étend au-delà de la feuille. Elles se montrent, saillies dont l’origine reste invisible à nos yeux, épiphénomènes d’une mère nature parallèle à la nôtre qu’il nous appartient d’explorer.

Dates : 08.01 – 21.01.2024
Horaires : lundi – dimanche 10h – 19h
Vernissage : jeudi 11 janvier 18h – 22h